AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Spectres de Lamelune: Eveil

Aller en bas 
AuteurMessage
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Spectres de Lamelune: Eveil   Mar 23 Mai à 16:10

Douleur...

Un flash de lumiere explose dans son esprit, aveuglant des sens si engourdit qu'il les pensait disparu.

- Ou suis je...?

L'etourdissement se dissipe lentement, laissant le monde qui l'entoure apparaitre progressivement: gris, terne, mort sans aucun doute.
Quelques buissons epineux parviennent a s'arracher au sol craquelé de la plaine qui s'etend aux alentours, seuls restes de vie dans une etendue de cailloux et de cendre, balayée par des vents de sable.

Au dessus de lui, un ciel couleur de sang s'etend a l'infini, sans aucun nuage pour le parcourir, l'animer, seulement habité par une sphere rougeoyante, envoyant de paresseux rayons dénués de chaleur.

- Ou suis je...?

Les derniers souvenirs qu'il possede sont brouillés par la douleur qui lui vrille encore le cerveau, mais certaines images apparaissent clairement.

Les hordes de lycans le traquant comme un gibier...
La vision de la Lamelune, autrefois si belle, aujourd'hui irradant d'une faim malefique et sans limite.
La souffrance, tandis que son geolier traçait dans sa chair les marques sanglantes, celle qui devaient de sa vie nourrir cette lame maudite, elle qui avait ete créée pour proteger les siens...

- Ou suis je...?

La voix avait resonné a quelques metres de lui, manquant de l'achever sous le coup de la surprise. Se retournant d'un bond, il pose des yeux ecarquillés sur son proprietaire: grande, de cette taille qui caracterise les elfes, elle se dresse a quelques pas de lui, frottant son visage de ses mains couleur de nacre. Une boule se forme dans sa gorge, tandis que la nouvelle arrivée se tourne vers lui, revelant son visage encadré de longs cheveux argentés, ce visage si doux, si familier, sur lequel apparait la stupefaction qui doit se lire sur le sien.

- Grande soeur Zephy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Jeu 25 Mai à 13:54

Avez vous deja ressenti cette impression de solitude, qui suis la perte d'un etre qui vous etait cher?
Ce dechirement, qui vous prend aux entrailles, comme si les legions de Sargeras y livraient un combat sans fin; dessechant le coeur, vidant la tete de toute emotion, si ce n'est la douleur et la peine, avec une pointe de colere et un enorme sentiment d'impuissance.
Un sentiment si fort, qu'on se demande sur le coup s'il vaut la peine de continuer a se battre, si c'est pour voir les personnes qu'on cheri retourner a la poussiere.

Enfin.. continuer a se battre...
C'est assez difficile, quand votre esprit repose dans une amulette perdue au fin fond d'une crypte, tandis que vous n'avez aucune idée de l'endroit ou peut bien se trouver votre corps.

Dire que... mphtf, voila que je recommence a parler tout seul...
Hem... un vieil ermite m'a dit un jour que se rememorer les choses, permettait de mieux les comprendre, de les accepter pour en faire des forces plutot que des deuils.
Il parlait de psychn... shpycha... d'introspection, voila.

Et bien, allons y, dans ce cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Mar 13 Juin à 13:56

On rit souvent de ceux que l’émotion coupe les jambes, les laissant au sol avec un air perdu… jusqu'à ce que ça nous arrive.
Affalé sur le plancher rocailleux, jeté a terre par la surprise, je levais les yeux vers l’elfette, qui me jetait un regard tout aussi surprit, avec cependant l’avantage d’être restée debout.

- Gardhran… ?

Les mots se bousculaient dans mon esprit, créant un chaos indescriptible, sans qu’une seule phrase ne parvienne a franchir mes lèvres. Pendant des semaines, des mois, j’avais arpenté a sa recherche les terres d’Azeroth, retournant chaque pierre, explorant chaque grotte, chaque donjon poussiéreux.
Et voilà qu’elle était la devant moi, seule au milieu de cette étendue glacée et désertique.

- Gardhran, c’est bien toi… ?


Retrouvant enfin un certain contrôle sur mes membres, je me levai doucement, sans la quitter du regard, de peur qu’elle ne disparaisse a nouveau, me laissant a nouveau seul dans cet endroit perdu.

- Zephy…

Suivant les pensées, les images défilaient dans ma tête : une foret millénaire, celle ou j’avais grandit sous l’œil attentif de cette sœur aussi intrépide que protectrice. Des retrouvailles, des années plus tard, au milieu d’une autre foret, alors que nous chassions la même proie. La souffrance, alors qu’elle se retournait une dernière fois, pour annoncer qu’elle reviendrait vite, alors que ses yeux criaient son mensonge et ses doutes…

Puis les souvenirs, les doutes, les craintes, se dissipèrent, ne laissant la place qu’a un sentiment de joie : elle était ici, devant moi, et c’était tout ce qui importait.
Avançant d’un pas, je la serrai dans mes bras, un peu pour vérifier que ce n’était pas une illusion, un peu pour la protéger.

- Zephy, que t’était il arrivé… ?

Alors qu’elle levait ses grand yeux argentés vers mon visage, un frisson parcouru son corps.
Sur sa figure ou je n’avais jamais vu que la joie, la malice et le courage, se lisait une peine si profonde, une tristesse si intense, que les damnés des Maleterres me paraissaient emplit de bonheur en comparaison.

- Gardhran, je… je ne sais plus… je me rappelle a peine.. j’entend encore les hurlements des loups, alors que je courrais comme une folle a travers la foret… je sens leurs griffes sur moi, et ce cri…. ce cri d’adieu… Elune ! Gardhran, ils ont tué mon tigre !

Je n’avais pas besoin d’en savoir plus… alors que les sanglots secouaient le corps que je serrais contre moi, une froide colère envahit mon esprit. Je n’étais pas la seule cible de ce fou qui avait volé la Lamelune, il comptait s’en prendre a toute ma famille. Enfin, pour le moment, il fallait déjà savoir ou nous étions, et surtout, comment en partir…

- Hahem ! Désolé d’interrompre vos touchantes retrouvailles, mais je dois vous parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feare
MACHISTADOR
avatar

Nombre de messages : 1370
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Mar 13 Juin à 15:23

(à ce qu'il parait t'es emprisonné dans un phacochére c'est vrai ? Mr.Red )

_________________
Feare El machistador !
Alias "Le guerrier au chapeau".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isnarel
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Mar 13 Juin à 15:25

Feare a écrit:
(à ce qu'il parait t'es emprisonné dans un phacochére c'est vrai ? Mr.Red )

Moi je saiiiiiiiissss !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Jeu 15 Juin à 16:29

(Courage, la suite est prete, vous en saurez plus demain Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feare
MACHISTADOR
avatar

Nombre de messages : 1370
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Jeu 15 Juin à 16:47

(cool y'aura Timon et Pumba !!!!

Hakunamatata !!!!)

_________________
Feare El machistador !
Alias "Le guerrier au chapeau".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Ven 16 Juin à 15:36

(Flooder ici cay mal batman Twisted Evil )

Une lande désertique...

Vous etes déja allés paresser sur une des plages ensoleillées de Strangleronce ou Tanaris? Vous avez peut etre remarqué que systematiquement, lorsque vous vous installez un peu a l'ecart, que ce soit par envie de tranquillité, d'intimité, ou meme par hasard, vous vous retrouvez dans l'heure qui suit completement entourés d'un nombre incroyable d'indesirables.
Comme si les gens, habitués a la population des cités, ne pouvaient faire autrement que former des grappes partout ou ils sont plus de deux au kilometre.

Un phenomene vraiment etrange, au point qu'on peut se demander si les personnes se trouvant dans une meme zone n'agissent pas les unes sur les autres a la maniere d'aimants, tendant sans meme s'en rendre compte a se rapprocher.

Enfin, je dois avouer qu'alors que je serrais ma soeur dans mes bras, formant un rempart vivant face au nouvel arrivé, mon esprit etait a des lieux de se preoccuper de ce genre de theorie.
Bien plus basiques, voir primaires, les pensées qui occupaient mon crane etaient plutot du genre "qui c'est celui la?".

On pourra nous traiter de fous mais, a etre capable de se metamorphoser a volonté, les druides acquierent rapidement les instincts liés aux animaux qui les habitent, instincts qui se manifestent encore plus losrqu'ils sont desorientés.
Ainsi, l'ours en moi se demandait avec quelle patte il devait frapper en premier, le felin reclamait de se dissimuler pour riposter en lieu sur, tandis que l'elfe, bataillant pour apaiser les deux autres aspects, cherchait a comprendre qui pouvait bien etre ce nouvel arrivant.

Le personnage en question se tenait a quelques pas de la, gardant le silence, sans doute dans l'attente d'une reponse. Comme le sont etrangement souvent les personnages mysterieux et sortit de nulle part, il portait une longue robe a capuche, qui dissimulait habilement ses traits, laissant planer le doute quant a sa nature et ses intentions.

Brisant le silence, et mettant au passage un terme a mes batailles interieures, Zephyra s'est glissée prudemment hors de l'abri de mes bras, pour se tourner vers l'inconnu.

- Vous etes qui, vous? Ah oui, et au passage, on est ou?

Je me rappelle le sourire qui s'est etiré sur mon visage. Le coté impetueux, un peu bourru meme, de ma soeur refaisait surface, et c'etait a mes yeux deja un bon signe.

Levant les mains vers sa tete, l'inconnu a rabaissé sa capuche, revelant un visage aux traits finement dessinés, qu'eclairaient deux yeux sans pupille brillant d'une douce lueur couleur d'ambre. Le tout etait encadré d'une abondante chevelure azur, de laquelle emergeaient deux longues oreilles.
Une elfe. Plutot charmante, meme, malgré cette etrange sensation que j'avais en la regardant.

Allez savoir, les inconnus enigmatiques semblent prendre un etrange plaisir a instaurer un mystere dans chaque chose. Portant des tenues de conspirateurs dans les endroit perdus au fin fond de nulle part, parlant par enigmes.

- Ce que je suis, vous allez bientot le savoir, meme si vous devez sans doute le sentir au fond de vous.

Qu'est ce que je disais...

- Mais avant tout, je dois vous informer de plusieurs choses, relativement importantes, mais pas forcement agreables.
La premiere, c'est que... vous etes morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Mer 21 Juin à 15:42

- La première c’est que… vous etes morts.

Morts…

Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais c’est une expérience que je ne souhaite a personne. C’est assez étrange, de s’entendre dire qu’on est mort.
Je ne parle pas de cette mort provisoire que savent « guérir » les serviteurs de la Lumière et de la Nature. Cet état brumeux comme un lendemain de fête, ou on cherche a refaire le lien entre son corps et son esprit partit on ne sait ou.

Non, cette mort ci est celle qui sonne comme une mort définitive, celle ou en général, on a le temps de faire des adieux déchirants, ou un discours tragique plein de sagesse. Celle ou on part pour le grand voyage, les valises emplies de nos souvenirs les plus précieux, pour rejoindre Elune, la ou le grog coule a flot.

Sauf que la, le grog ne coulait pas vraiment…

Sur le moment, je me suis demandé ce que j’avais bien pu faire pour me retrouver ici. Bon, j’avais bien quelques actions peu avouables en magasin, quelques excuses miteuses pour disparaître d’une hutte encore chaude a la faveur de l’aube, mais pour la plupart juste de quoi faire rire ou rougir. Mais aussi, qu’avait bien pu faire Zephyra pour avoir droit au même sort.

C’est a cet instant qu’un frisson a parcouru mon échine. Les lycans, la traque, l’horrible souffrance de la torture, la vision atroce de la Lamelune démoniaque…
Toutes ces images déferlaient en seul bloc, me rappelant a leur bon souvenir, alors qu’une froide sueur coulait le long de mon dos.

- Je vois que vous commencez a saisir…

La voix de l’inconnue était triste, cette voix qu’on a quand on voudrait que ce soit quelqu’un d’autre qui annonce la nouvelle qu’on apporte.
Plus je l’observais, et plus j’étais prit d’un étrange malaise.
Je connaissais ce visage. Non, pas ce visage. Cet être. Cette sensation si familière.
Aussi étrange que ça pouvait paraître, a coté d’elle, dans cette lande de sang balayée par les vents, je me sentais en sécurité.
Un coup d’œil au visage de Zephy m’a suffit pour savoir qu’elle éprouvait le même sentiment.

- Vous etes…

L’elfe a hoché gravement la tête, poussant un long soupir.

- Ou plutôt ce qu’il en reste, mais oui. Je suis la Lamelune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Mar 27 Juin à 16:46

La Lamelune...

Pendant des siecles, l'epée impregnée de la bénédiction d'Elune avait veillé sur le clan elfique dont elle portait le nom. Pendant des années, je n'avais vu en elle qu'une presence protectrice, un "gri-gri", comme diraient les trolls.

Et voila qu'elle se tenait devant moi.
Enfin... elle...
Son incarnation, en quelque sorte. Au point ou j'en etais, apres m'etre fait annoncer au milieu de nul part que j'etais mort, je pouvais bien accepter que l'etrange elfe debout devant moi etait l'esprit de la lame que j'avais recherché pendant des années.
Ce qui m'intriguais, c'etait que malgré la brume qui recouvrait mes souvenirs, je me rappellais parfaitement les dernieres images que j'avais eu de la lame. Froide, cruelle, démoniaque. En somme tout le contraire de l'aura qui emanait de cette elfe, qui venait de m'annoncer qu'elle etait la lame qui m'avait généreusement tailladé.

- Vous devez vous poser beaucoup de questions, aussi je vais tenter de vous eclairer.

Ah, c'est ce que j'adore, avec les inconnus mysterieux. Ils ont l'art de vous plonger dans la plus grande confusion, puis de vous en tirer par d'incroyables révélations, qui arrivent en général au moment ou vous etes le plus perdu.
J'ecoutais attentivement, les oreilles bien dressées.

- Passons sur les circonstances de ma creation, et sur le role que j'ai tenu avant de disparaitre. Il y a de nombreuses choses a dire, et a connaitre, aussi je vais tenter d'aller au plus court.

Je me rappelle m'etre dit a ce moment qu'elle devait penser que nous n'etions pas encore assez perdus.
Prenant une inspiration, la Lamelune a entamé son histoire.

- Il y a des decennies, j'ai donc ete perdue, dans les tenebres des profondeurs de Jaedenar. Objet de puissance, impregnée de la lumiere d'Elune, je ne pouvais sans risque etre approchée par les creatures du Fléau, et je faisais amerement regretter leur curiosité aux temeraires qui s'y risquaient. Jusqu'a ce qu'ils en appellent a un de leurs lieutenants...
Je suis tombée dans les griffes de Lethranak, que vous connaissez sans doute, puisque ce que c'est a lui que les votres m'ont enfin arraché, des années plus tard.

Une ombre etait passée sur le visage de la Lamelune. Tout incarnation qu'elle etait, ce qu'elle racontait l'etait d'une voix emplie de douleur.

- Pendant des années, j'ai subit une torture au dela de l'imaginable, tandis qu'il cherchait a comprendre la source de mon pouvoir, pour le corrompre, et s'en emparer. Quand enfin les Moonblade m'ont retrouvée, j'ai pensé etre delivrée, mais les choses ne se sont pas exactement passées comme je l'avais prevu.
Au moment de mourir Lethranak a usé de ses dernieres forces pour lancer une terrible malediction, forcant mes dernieres defenses, impregnant la lame elle meme de son essance, et d'une part de sa conscience demoniaque.
La suite, vous la connaissez...

Oui, cette histoire, je ne la connaissais que trop bien...
L'épée retrouvée avait ete rapportée en grande pompe au domaine des Moonblade, et notre guide, ma soeur Tysha, avait reçu l'honneur de porter a nouveau la lame, et de veiller sur elle comme elle veillait sur nous.
Ce qui s'est passé en suite n'est plus qu'un chaos d'images de mort, et de desolation, l'artefact maudit rependant sa corruption au clan, en commençant par celle qui en avait la garde.
La derniere image que je conserve est celle de ma soeur, affalée sur le sol, son apparence demoniaque s'estompant pour la laisser apparaitre a nouveau telle que je l'avais toujours connu. A coté de moi, Feare tenait la masse avec laquelle j'avais ete sur le point de l'achever, tandis que les troupes melées des survivants du clan et des orcs venus en renfort finissaient laborieusement de detruire les demons alentour.

Secouant la tete pour chasser ces souvenirs, j'ai attentivement ecouté la suite de l'histoire.

- Comme vous la savez, j'ai ensuite ete confiée aux membres du cercle Cénariens. Mais...
Manque de puissance, de volonté, ou de temps, je l'ignore, mais j'ai finit par etre scellée dans une prison de verre, dans cette crypte ou ils conservent tous leurs objets de puissance. Les seules presences que je ressentais etaient celles du Gardien, et des differentes personnes qui cherchaient a me debarrasser de l'essence demoniaque.
Pendant ce temps, la puissance du demon continuait de me ronger, et les mois de cet emprisonnement ont ete pour moi de longues periodes de sommeil torturé et de conscience douloureuse.

Poussant un soupir, la Lamelune nous a jeté un regard triste, de ceux qu'on reserve a qui on sait condamné, et dont on plaint le sort.

- J'en viens a la raison de votre presence ici. J'ignore dans quelles circonstances c'est arrivé, mais quelqu'un a finit par venir me chercher. Je ne sais pas comment, mais par un etrange procedé, il est parvenu a renforcer le pouvoir du demon. Je connais cependant une des composantes du sortilege...: le sang des Moonblade, l'essence vitale de ceux que je devais proteger.

Alors qu'elle poursuivait son recit, de fines larmes etaient apparues aux coins de ses yeux, et coulaient maintenant en minces filets, le long de ses joues.

- Impuissante, j'ai vu.. je me suis vu, torturer jusqu'a la mort d'anciens Moonblades eparpillés de par le monde. L'essence de Lethranak continuait a gagner en puissance, tandis que ma propre force s'amenuisait de jour en jour.. Telle que vous me voyez, je suis prete de disparaitre pour de bon. C'est pour ça, que je vous ai sauvé, tous les deux. Vous devez arreter ça.

Une boule s'etait formée dans ma gorge. D'autres Moonblade etaient deja morts de la main de la lame? Combien? Qui?
Apres le drame, un certain nombre avait choisit l'exil, et si je savais ou ils se trouvaient pour la plupart, d'autres le pouvaient aussi sans peine. Une terrible sentiment d'impuissance me dechirait le coeur.
Zephy, de son coté, etait restée tout aussi silencieuse. Un simple coup d'oeil cependant suffisait a decouvrir la rage qui brulait dans ses yeux.

- Je vous ai dit vous avoir sauvé, mais en verité, c'est un peu plus complexe. Pour etre claire, vous devez d'abord comprendre que l'univers qui vous entoure est le domaine de la Lamelune, mon domaine. Autrefois, de vastes forets s'etendaient a perte de vue, et dans leur sommeil les membres de votre famille venaient ici mediter, sous mon eoil bienveillant.
Aujourd'hui... et bien, contemplez par vous meme...
Autant vous dire que venir ici en songe releve de la pure folie.

Un regard suffisait a comprendre ce qu'elle voulait dire.

- Cependant, il y a un endroit, un unique endroit de cet univers qui n'a pas ete corrompu. Une sorte de jardin secret, dont aucun Moonblade n'a jamais soupçonné l'existence. Il existe une amulette, dans le plan materiel. Un talisman qui a ete forgé du meme metal que le mien, orné d'une gemme azur emplie d'une puissante magie. De la meme maniere que les esprits de ceux de votre famille pouvaient venir ici, je pouvais me materialiser en Azeroth, par l'intermediaire de cet artefact.
L'amulette repose dans une crypte de Stormwind, et c'est bien la seule chose que je suis parvenue a cacher a Lethranak.
Cependant, il y a quelque chose que vous devez savoir...
Je peux transferer un esprit, dans cet artefact. Mais il m'en coutera mes dernieres forces... et celles de l'un de vous deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Mar 4 Juil à 14:45

Avez vous déjà éprouvé cette douleur, qui accompagne la perte d’un etre cher ?
Ce sentiment si dévastateur, qui assèche le cœur, n’y laissant que tristesse mêlée de désespoir, teintées d’une énorme sensation d’impuissance.

Coincé dans cette fameuse amulette, pas vraiment mort, mais pas réellement vivant non plus, je revois sans cesse les évènements qui m’ont mené a cette situation.
J’entend encore paroles de la Lamelune, chutant dans mon oreille avec le son d’une hache de bourreau.
« Je peux transférer un esprit, dans cet artefact. Mais il m’en écoutera mes dernières forces … et celles de l’un d’entre vous… »

Sur le coup, je regrettais presque le moment ou elle avait annoncé que nous etions morts. Au moins, la mort ne laisse aucun choix, et certainement pas celui de vivre en ayant sur la conscience le sacrifice de ce qui vous est le plus cher.
Je n’osais même pas regarder Zephyra, trop sur de ce que j’allais trouver sur son visage : tristesse, douleur, colère…

Pour la millième fois, je revois le ciel écarlate s’illuminer d’un éclair aveuglant, tandis que le sol vibrait, faisant sautiller les cailloux alentour. Le visage de la Lamelune était passé du pale au cadavérique, et c’est d’une voix ou résonnait une peur intense qu’elle s’est exclamée.

- Nous devons partir d’ici, il vous a trouvé !

Se saisissant de nos mains, elle s’est élancée dans la lande, fuyant les sombres nuages parsemés d’éclairs qui s’amassaient derrière nous. Apres une course d’une centaine de mètres, elle s’est arrêtée subitement, avant de tracer dans l’air de rapides signes ésotériques.

- L’heure est venue d’en finir. Attendre plus longtemps signifierait notre disparition a tous les trois. Ce portail conduira votre esprit a l’amulette.

Devant nous, une sorte d’ouverture était apparue dans le vide, ne permettant d’apercevoir qu’une sorte de grisaille brumeuse.
C’est fou comme parfois on peut avoir d’étranges pensées. Alors que nous fuyions un danger mortel, et que deux de nous trois allaient disparaître a jamais, je souriais intérieurement : dans une lande perdue au milieu de nul part, une elfe mystérieuse était en train de nous pousser a franchir un portail tout aussi mystérieux, pour fuir une entité dévastatrice.
Ca aurait fait une bonne histoire, a raconter au coin de feu…

Evidement, c’est beaucoup moins agréable pour ceux qui la vivent. Une petite voix timide au fond de moi tentait encore de me convaincre qu’il ne s’agissait que d’un rêve, que j’allais me réveiller, serrant dans mes bras ma douce elfe aux songes tout aussi étranges.
Malheureusement, les sensations étaient trop vives, trop réelles, pour que j’arrive a croire que ce n’était qu’une illusion.

La voix de Zephyra m’a ramené a la réalité :
- Gardhran, c’est toi qui va y aller…
Personne ne peut décrire les sentiments qui m’ont envahi a ce moment, tellement ils étaient confus, et nombreux, se bousculant dans mon esprit comme autant de pensées tachant de se faire une place.
Aujourd’hui encore, je me déteste d’avoir éprouvé un soulagement, aussi infime qu’il ai pu etre . Bien sur, d’autres émotions forçaient la porte de mon esprit : refus, envie de jeter Zephy par le portail, d’aller affronter cette chose dont la puissance se ressentait a des lieux, de fuir, fuir avec ma sœur, pour aller… je ne savais ou.

Elle a du le ressentir, alors que je faisais un pas dans sa direction. Elle me connaissait trop bien pour ne pas avoir une idée du chaos qui ravageait mon crane. Posant ses mains sur mon bras, elle a levé un regard dans lequel je lisais sans peine, tristesse, compassion, ainsi qu’un incroyable amour. Ses yeux étaient étrangement plus brillants qu’a l’habitude.
C’est d’une voix calme qu’elle a poursuivi :

- Gardh… je suis une aventurière errante, rien ne me retient plus, dans ce monde. Ils ont tué mon tigre, toi et tes sœurs etes tout ce qu’il me reste. Tu as encore un clan, une famille, un idéal… tu ne peux pas les abandonner. Moi, si je te perd…

Sa voix c’était faite plus tremblante, tandis que ses mains se crispaient sur mon poignet.
- Vis, Gardhran. Vis pour nous deux…
Derrière elle, la Lamelune hochait tristement la tête.

En fin de compte, j’y avais droit, à mes adieux déchirants. Seulement, sur le coup, je me demandais si ça n’aurait pas été mieux sans.
Je serrais ma sœur dans mes bras, sa tête posée sur mon épaule. J’aurais voulu que ce moment dure éternellement, j’aurai voulu ne pas avoir a la laisser, la voir disparaître, a jamais.

La voix de la Lamelune a mit un terme aux adieux.

- Allez y, Gardhran, il est plus que temps. Passé ce portail, vous pourrez lui faire payer ça…

Son visage était dirigé vers le ciel, qui se faisait de plus en plus sombre, tandis que l’orage se rapprochait. Avant de me tourner vers le portal, j’ai jeté un dernier regard a celles que je voyais pour la derniere fois, gravant l’image dans mon esprit.
La Lamelune avait raison sur un point : le responsable de tout ça allait le payer cher, tres cher…

Je me suis engouffré dans le portail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Sam 8 Juil à 16:16

C’est toujours étrange, de s’engouffrer dans un portail brumeux. Non pas que je connaisse le sujet par cœur, mais les quelques fois ou j’ai vécu la chose m’ont fait comprendre que c’était une expérience pleine de surprises.

Dans ce cas ci, j’ai tout simplement senti mon corps s’évaporer. Je ressentais a peu près le même effet que lors d’une métamorphose en animal, a une exception près : mon corps fondait, mais pas pour se transformer, seulement disparaître, pour ne laisser que ma conscience.
La dernière image que je conserve est celle de ma sœur, debout a coté de la Lamelune, disparaissant comme s’estompe un rêve.

Apres ?
Comme souvent quand on emprunte un portail mystérieux : réduit a l’état d’esprit, j’ai erré dans un espace entre rêve et inconscience, bercé par les incantations de la Lamelune, tandis qu’au loin résonnait le hurlement de rage d’un démon qui vient de perdre sa proie.

A mon « éveil », la première chose que je me suis demandé était ce que j’avais bien pu fêter la veille. Le cerveau totalement engourdi, je cherchais tant bien que mal a rassembler mes souvenirs. C’est lorsque j’ai voulu porter ma main a la tête que tout m’est revenu d’un coup.
Peut être parce que je n’avais plus de main, ni de tête, d’ailleurs. En fait, je me suis vite rendu compte que si mon esprit était de retour, mon corps, lui, était toujours en vadrouille.

C’est très déstabilisent, d’ « être » une amulette. Encore maintenant, je ne sais pas vraiment comment je percevais l’environnement qui m’entourait.
Enfin, je « voyais », j’ « entendais », et a ce moment, c’était une des seules choses qui m’importait.
J’en ai donc profité pour observer l’endroit ou je reposais.

Comme avait prévenu la Lamelune, je me trouvais dans une crypte obscure. Les toiles d’araignée qui s’étalaient sur a peu près toute la surface faisaient clairement savoir que l’endroit était désert depuis longtemps.
Sous la poussière et les insectes, on parvenait a distinguer de fines décorations sculptées dans la pierre, aux dorures disparues depuis bien longtemps. Prêtresses elfes encapuchonnées, scènes de combats épiques contre des démons et d’autres horreurs issues du chaos, créatures magiques et bienveillantes.
Si je ne m’étais pas su dans les sous sols de Stormwind, j’aurais pensé avoir atterri dans un temple abandonné d’Ashenvale.

Au centre de la pièce, un objet attirait mon attention, bien plus que tout le reste : une sorte de grand sarcophage reposait la, si parfaitement que j’avais l’impression que la pièce avait été bâtie autour de lui. Alors que ses cotés n’étaient ornés que de délicates arabesques gravées, sur le couvercle reposait ce qui m’avait intrigué : façonnée avec une incroyable finesse dans la pierre, une elfe se trouvait allongée.
Je n’ai pas mit longtemps a m’apercevoir qu’il s’agissait d’une reproduction parfaite de la Lamelune, telle que je l’avais rencontré.

Pourtant, autre chose attirait mon attention. Plus que le coffre lui même, quelque chose a l’intérieur semblait m’appeler, comme une voix lointaine, étouffée, une présence dont je n’arrivais pas a définir le genre.

Alors que je tendais mes sens pour tacher d’en apprendre plus, un bruit a interrompu mes investigations. Un son de pas, presque inaudible, le genre de pas de qui se déplace dans les ombres.
Comme si je n’avais pas assez de choses a l’esprit, voilà qu’un voleur s’était soudain senti l’envie d’explorer cette crypte abandonnée.
En même temps, je ne pouvais pas faire grand chose…
J’ai donc patiemment attendu que mon visiteur se montre, avec toute la discrétion dont peut faire preuve une amulette.

Quelques instants plus tard, une ombre se glissait dans la pièce.
Seulement, il ne s’agissait pas de l’humain cupide que je m’étais imaginé. Furtivement, avec cette grâce que je ne connaissais que trop bien, le félin s’est introduit dans la crypte, longeant les murs, la tête penchée sur le coté, humant doucement l’air. Les marques de la lune ornant ses flancs attestaient de son allégeance a la mère Lune, mais ce sont ses yeux, qui m’ont apporté le réconfort que je recherchais.

Ces yeux dont même la furtivité ne pouvait atténuer l’éclat.
Ces yeux dans lesquels je m’étais perdu mille fois, ceux dont l’image avait été mon seul réconfort alors que la Lame corrompue fouillait mes chairs.

« Amour… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isnarel
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Jeu 13 Juil à 0:28

N'avez vous jamais remarqué qu'il est toujours difficile de reprendre goût a quelque chose ?

Quand on perd le pus délicat des mets soudains le reste du repas devient fade.

La vie était a peu près la même chose pour Isnarel, après avoir perdu Gardhran, enfin l'étincelle qui faisait de Gardhran un elfe plus brillant que les autres, tout lui semblait très fade.
Seule Chipie, étrange petite humaine blessée par la vie et ne parlant qu'en présence de la métamorphose, lui redonnait un petit goût a la vie et une raison d'avancer.
Sinon... elle n'aurait pas bougé du plateau abritant l'autel d'Elune au berceau de l'hiver.

Puis l'appel, clair, limpide.... Gardhran.. enfin ce qui était Gardhran venait de revenir...

L'esprit félin, rempart contre le dieu sanglant, le même qui lui avait fait renier le corps sans ame du chef des lunargent l'averti sans attendre et lui ordonna de se mettre en chasse.

Elle pista l'origine de l'impression.
Cela n'était pas bien dur, c'était comme suivre une odeur de foret au milieu d'une ville aseptisée.

Le bâtiment n'était plus habitée depuis longtemps, la couche de poussière qui lui chatouillait les narines l'attestait.

Elle progressa avec prudence, bien que seuls des fantômes et des esprits se trouvaient dans cette crypte.
Les toiles d'araignées se déchiraient avec douveur sur ces pattes quand retenti dans son esprit une voix douce comme le miel brûlant de la chaleur du désert.
"Amour"

"Gardh..ran ?"

Suivit une légère discussion qui me mena à une étrange amulette et au tabard de Chef_de_meute.

Devais je les remettre au conseil ? non, il s'estimait en meilleur sûreté nicher entre les petites rondeurs de ma poitrine, la douce chaleur qui émanait de l'amulette me rassurait et m'accordait une certaine protection contre les voix venant de la jungle qui labouraient mon crâne comme un fer rouge.

Maintenant et tant que la protection de l'amulette me l'accorderait je le savais avec moi. notre enfant grandissant nous étions à nouveau tous ensemble, une onde de bonheur me traversait redonnant à ma vie un sens.
Par contre il n'était pas impossible qu'un traître se terre parmis nous.

Cela m'attristais grandement, une menace au seins de la meute, cela me blessais plus que tout.
"Quitte la meute... elle n'est que traitrisessss...."
L'amulette ne tenait pas le serpent à l'écart.

Les semaines qui suivirent furent un mélange de peine et de joie, la présence de Gardhran à mes cotés me rendait une certaine bonne humeur, la présence d'un traitre et l'engourdissement de la meute me donnait de plus en plus une impression de solitude, comblée par les paroles du serpents-troll.

Certes les besoins physiques étaient apaisées par Chipie, un amour que Gardhran partageait lors de mes contacts avec elle, chose qui ne semblait pas lui déplaire.

C'est son contact qui me fit prendre conscience que la paix et les efforts pour défendre nos terres devaient être à nouveau relancés, c'est une des raisons qui me détermina a oeuvrer pour l'aube d'argent.
Les jours suivant j'étais a nouveau seule, enfin non.

Souvent je le sentais là, contre moi, nos sourires, pour autant qu'une amulette puisse sourire, se dessinant ensembles lorsque mon regard se portait vers la lune ou quand je sentais le soleil éclairer ma peau.
Son soutien fut bien plus qu'utile pour prendre contact avec les gobelins de baie-du-butin.

Puis l'attaque et la perte de notre enfant.
Les soins donnés par le cercle Cénarien.
Suivie par la désastreuse tentative de la meute pour attaquer le dieu sanglant...

Depuis, bien que l'amulette brille parfois, le monde est gris comme cendre et les souvenirs partent et s'effilochent comme une tapisserie qui serait mal fini et donc on aurait tiré un des fils.

Mais l'amulette est là, l'amulette gardant chef-de-meute...
Reste a savoir ou est ce là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Dim 16 Juil à 16:47

[Interlude]

Vala, cette partie de l'histoire, relativement fermée, touche a sa fin. Wink
Les semaines qui viennent en verront la suite, qui se deroulera aussi bien sur le forum qu'en jeu, suivant les circonstances. N'oubliez pas de jeter un oeil a vos messages privés Razz

Pour ceux qui arrivent, ou qui ont raté ou oublié une partie, la plupart des textes qui se rapprochent de l'histoire se trouvent ici. Wink
(Note: si j'ai oublié un texte, n'hesitez pas a le dire)

Origines du Clan
Prologue
Le médaillon du caribou
Disparition
Spectre
Eveil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Dim 16 Juil à 17:33

(T'as l'air malin toi, entre ton corps qui bave dans un coin, et ton esprit planqué dans les rondeurs d'Isnarel Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gardhran
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 1471
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Dim 16 Juil à 19:09

(Hehe, bah au moins, l'esprit est bien installé Razz
Et je ne doute pas que vous parviendrez à reunir le corps bavant et l'esprit vagabond Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isnarel
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 636
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Lun 17 Juil à 0:54

(si il se trouve si bien là ou il est l'espris ca vas etre difficile a le choper, deja que les rondeurs elles savent pas trop ou elles se trouvent elles même Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   Lun 17 Juil à 1:17

(Sans compter qu'on a peut etre pas envie de les reunir Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spectres de Lamelune: Eveil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spectres de Lamelune: Eveil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie publique :: La taverne de Bruuk-
Sauter vers: