AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rapport à l'Attention du Clan Lunargent

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Edwinea
Flodeur pas beau ! Booooo !
avatar

Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Rapport à l'Attention du Clan Lunargent   Lun 3 Juil à 19:37

( je suis dans la taverne je viens de le dire plus haut ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Rapport à l'Attention du Clan Lunargent   Jeu 6 Juil à 14:05

Avec un sourire calme le barde croisa le regard de Bruuk. Sans avoir besoin de mots, le tavernier se retourna, saisit le lourd grimoire bleuté et le tendit à son client.

- "J'crois pas qu't'aies d'réponses mon gars." lança le nain avec un regard désolé.

L'expression de dépit qui s'afficha sur le visage de l'Elfe était une confirmation à elle seule : pas de courrier.


- "J'crois bien qu'tu commences à les saouler... et sans une goutte d'alcool." reprit le tavernier avec un air vraiment navré pour ce barde à l'adresse duquel il avait quand même un peu d'affection.. depuis le temps. "T'es sûr qu'tu t'prends pas la tête pour rien l'ami ? T'es sûr qu'y z'en veulent de tout c'que tu leur écris ? J'veux dire... non j'me tais, c'pas mes oignons. Pas s'mêler des affaires des clients.. l'secret d'la longévité dans c'milieu."

Il reprit l'essuyage consciencieux de ses verres de grog. Trop tard... ça suffisait à lancer le barde :

- "Non mais... je crois rêver ! Trois jours sont passés... trois fois que je viens relever le courrier... en vain : Le Conseil, une fois de plus, dédaigne mes questions. Et s'il ne les a pas ignorées, il n'a pas compris l'utilité de signifier au membre du clan que je suis qu'il a été entendu."

- "J'crois surtout que t'es un peu chiant." répliqua un Elfe aux cheveux verts assis à une table toute proche sur un ton assez peu aimable.
- "Et moi je crois qu'il y a vraiment beaucoup de travail à faire." répondit le barde sans se départir.
- "Hey, pour critiquer y'a du monde je vois." reprit l'inconnu.
- "Vous voyez bien. Mais si je me le permets c'est que je m'en suis donné les moyens figurez-vous : je me suis porté volontaire pour faire ce travail, et on a superbement ignoré mes propositions. La critique avait donc été constructive. Mais voici une fois de plus des preuves d'inertie ou d'opacité selon le degré de confiance qu'on veut bien continuer à avoir malgré tout. Je vais donc dire opacité car je veux encore y croire."

L'inconnu eut un sourire narquois et un geste évasif.
- "Savez... je ne sais pas trop de quoi vous me causez l'ami. Mais ce que je sais c'est qu'une femme qui veut plus qu'on lui parle... le mieux à faire c'est de ne plus lui parler : s'acharner ne fait que la buter un peu plus."

- "Il ne s'agit pas d'une femme mais d'une famille entière. Alors je fais quoi ? Je remue encore cet arbre poussiéreux quitte à me prendre en retour une volée de remarques désobligeantes quant à mon indiscipline et mon manque de respect ?"

L'Elfe aux cheveux verts se garda de répondre. Il se contentait de siroter en ne quittant pas le barde de ses yeux plissés à l'expression moqueuse. Il l'écoutait comme on écoute un gamin geignard. Mais ça n'arrêtait pas le barde de LunArgent. Il aurait fallu plus quand il estimait sa cause juste.

- "Vous qui semblez tout savoir, dites moi donc qui est honnête au fond de son coeur dans ce cas : celui qui ferme les yeux devant les défauts ou celui qui essaie de faire de son mieux pour les corriger ? Qui est le plus respectueux de l'autre : celui qui dénonce en offrant de donner de sa personne pour corriger ce qui devait l'être de façon flagrante, ou celui qui ignore ses insuffisances ou ses manquements pourtant pointés avec soin et justesse autant que possible ?"

Un haussement d'épaules signa un début de réponse.
- "Tu m'as tout l'air d'être grillé, c'est tout. Ta famille... hum !" ricana-t-il doucement.

- "Oui c'est ma famille, oui je me bats contre l'immobilisme, contre l'inertie. Si je le fais c'est par amour pour elle, pas pour moi. Moi je peux vivre seul. Mais j'ai été choisi pour en porter la voix et les couleurs, et au fil du temps... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Rapport à l'Attention du Clan Lunargent   Jeu 6 Juil à 15:47

Le barde s'assit face à son interlocuteur.

- "Aujourd'hui je crois savoir qu'elle réfléchit sur son texte fondateur. Vous savez, ces textes en forme de charte qui régissent la vie à l'intérieur des guildes... Et bien j'ai bien peur que ce texte ne soit en train d'être pensé par des gens qui n'en seront que fort peu impactés car ils se sont donnés comme rôle - très respectable par ailleurs - d'aller porter la lutte pour la paix et contre le fléau loin dans les donjons ennemis. Par contre ceux qui, comme moi, parcourent les terres d'Azeroth et représentent l'incarnation de cette charte au quotidien, chargés d'être des exemples responsables... on est exclus du débat, privés de toute possibilité de faire la moindre remarque puisque le sujet nous est totalement confisqué."

- "Je serais eux, je vous poserais quelques questions : ça vous occuperait l'esprit au moins, ça vous éviterait de monter sur vos grands tigres. Vous n'auriez pas un égo un peu surdéveloppé par hasard ?" se moqua l'Elfe avec un sourire froid.

Le barde choisit d'ignorer la pique gratuite dénuée de tout fondement.

- "Oh... on nous posera sans doute quelques questions bien sûr... mais en vérité la question a déjà été posée... et on a vu l'enthousiasme que ça suscitait : un tiers de réponses de moins qu'une question stupide sur l'anatomie comparée de deux membres du clan... c'est vous dire... Et seulement trois avis exprimés, la plupart n'abordant qu'un point de détail lié à une évolution déjà ancienne mais non entérinée."

Sous ses sourcils verts, l'Elfe plissa les yeux un peu plus, intensifiant son regard. Le barde soutint ce dernier sans faillir. Son âme avait la force de la pureté et il ne craignait pas de répondre avec franchise.

- "Vous ne seriez pas un peu bouffé par l'ambition, tout simplement ? Et vexé comme un tigre d'avoir été boulé si je comprends bien ? Je veux dire... si votre... comité supérieur... n'estime pas nécessaire d'avoir un débat public, c'est à eux d'en juger non ? Vous croyez qu'ils ne voient pas vos façons pernicieuses de leur subtiliser leurs prérogatives ?"

Il souriait, apparemment fier de lui et sûr de son effet. Mais le barde sourit en retour, ravi au contraire que la question soit posée.

- "Vous êtes un individu subtil... j'apprécie."
"J'ai eu l'ambition que vous me prêtez. Elle n'était ni pernicieuse ni détournée, bien au contraire. Elle faisait même l'objet d'une demande en bonne et dûe forme pour accéder à ce niveau d'investissement que je me sentais enfin apte à assumer. Il en a été décidé autrement et j'ai fait retraite à l'écart du monde pour y méditer. Et puis des événements heureux m'ont aidés rapidement : je me sens de nouveau représenté, ou du moins écouté par certains membres du conseil - et non pas comité - et je n'ai donc plus nécessité d'y porter ma parole moi-même. J'ai choisi de faire confiance à celles qui me représentent. Ma propre soeur en fait partie. Si je me débats aujourd'hui c'est pour que ne soient pas confisqués certains sujets, c'est pour que tout notre clan se sente investi du thème en question, que chacun apporte sa pierre dès le début de la construction, parce que ça me parait fondamental quand on se donne des idéaux de respect mutuel et de vie autour d'un idéal."

- "Vous n'avez donc jamais tort. C'est beau les certitudes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Rapport à l'Attention du Clan Lunargent   Jeu 6 Juil à 15:47

Cette fois-ci le barde ne comprenait pas... quelles certitudes ? quels torts ? De quoi parlait-il ? L'individu sembla comprendre que ses mots n'évoquaient rien de précis. Il reformula.

- "Vous jugez sans savoir... et vous vous plaignez de l'être en retour, je me trompe ?"

- "Je juge avec le peu d'éléments qu'on me donne. La faute à qui si j'en ai si peu ? Et ce sur quoi je peux me baser n'est guère reluisant, à commencer par ce qui est le plus proche de moi : mon statut maintenu depuis des mois quand la charte prévoit quelques jours. Mais ce n'est pas le plus grave, je le cite parce que je l'ai devant les yeux et dans la tête chaque fois qu'il faut que je m'exprime quelque part... jusqu'au jour où dans le feu de l'action j'oublierai cette précaution, je retrouverai mes reflexes d'orateur et je parlerai d'une façon qui me sera bien vite reprochée."

- "Vous ne répondez pas à la question. Vous êtes fuyant."

Le barde s'appuya sur son dossier... désemparé. Il ne savait plus comment se faire comprendre de cet inconnu qui faisait preuve de qualités dans la connaissance des êtes et savait rebondir là où ça fait mal.

- "Si l'honnêteté est une fuite, alors je suis très fuyant effectivement, et je le revendique. Je ne crains pas d'être jugé si je le suis par des gens qui acceptent de l'être aussi, pas par des accusateurs qui font tomber leurs mots du ciel... sans preuves. Ne riez pas, ça s'est produit contre moi... et à ma connaissance l'accusateur n'a eu à en subir aucune sanction d'ailleurs. Est-ce normal ça aussi ?"

- "Je ne sais pas. Je ne juge pas." répondit-il ironiquement.

- "Vous confondez juger et condamner. On ne survit pas sans juger à chaque seconde de notre vie. Mais on peut se garder de condamner. Et rarement j'ai condamné un membre de ma famille, jamais sans de solides arguments. J'ai pointé des choses que je trouvais déplacées ou mal venues, ça oui. J'ai fait mon devoir. Je suis exigeant peut-être... je le vois comme une chance."

- "Et eux ?"
- "Je ne sais pas... ils sont probablement partagés."
- "Vous en êtes fier ?"
- "En un sens oui... ça voudrait dire qu'ils savent écouter... dans ce cas sauront-ils agir ?"
- "Vous êtes bien imbu de vous-mêmes je trouve... " prononça l'Elfe en retenant ses longs cheveux verts tandis qu'il finissait sa chope.
- "Je n'accepte pas de me reconnaitre des torts imaginaires pour "faire plaisir". J'en ai sans doute, et même évidemment, mais aucun, à mon sens, qui ne puisse être transformé en atout pour le clan."
- "Si vous le dites" conclut l'inconnu en repoussant sa chaise. "Je vous souhaite bien du plaisir... vous avez choisi une voie étroite."
- "Au plaisir messire. Ce fut... instructif."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport à l'Attention du Clan Lunargent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport à l'Attention du Clan Lunargent
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie publique :: La taverne de Bruuk-
Sauter vers: