AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Perdu.

Aller en bas 
AuteurMessage
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Perdu.   Ven 19 Mai à 11:48

Une lettre à l'écriture soignée et regulière dépasse du gros volume bleu et argent qui est pour lui presque un évangile. Elle n'est pas cachetée.


CrileLoup a écrit:

Taverne de Brûuk,
9ème jour de la Décade du Panda ( Lune de la Force ) - Sixième Ère


Maître Thoraïm, mon parrain,
Dame Melynn, ma marraine,


Cette famille est la mienne, je n'en ai nulle autre. Vous m'y avez fait entrer alors que j'étais tout jeune Elfe et les idéaux que nous défendons font partie de moi. Vivre en dehors n'est plus vivre, mais mourir d'une mort lente.

Je parle bien sûr de notre clan.

J'ai fait de nombreuses propositions et fait acte de candidature pour tenter de faire évoluer les choses et participer activement aux décisions. J'avais besoin de franchir ce cap pour m'investir vers ce qui me semblait en valoir vraiment la peine à l'heure où j'ai terminé ma formation et sachant que je n'ai pas vocation à lutter contre les plus grandes entités de ce monde.

Le clan ne veut plus de moi.
Que vais-je devenir ?

Aucune de mes propositions n'a été seulement abordée. Au lieu de celà est tombée ex-cathedra une décision même pas évoquée au sein du clan, sous couvert que les conseillers n'ont pas jugé digne de nous en parler afin de mieux faire bouger les choses.

J'ai été dépité, puis frustré, et maintenant je sens que les jours passant voient monter mon aigreur. J'entends les gens parler et chaque parole me rappelle à mon échec.

Wimli m'a fait savoir qu'il me reprochait mes interventions excessives là où je faisais seulement acte de présence en veillant à ne laisser personne de côté ou sans réponse. Il m'en reproche aussi la longueur là où moi je vois de l'application dans la mise en forme et l'expression. Shaana me reproche d'être un chien fou incontrôlable et qui ne mesure pas ses propos. C'est tellement sans fondement que je préfère ne pas m'y attarder. Ce sont les deux seules justifications que j'ai eu et qui peuvent me laisser penser que j'ai été entendu du conseil.

J'ai du dégoût dans la bouche et des pensées dures que je préfère garder pour moi. Vous les imaginez. Je préfère garder un silence total pour l'instant, comme un chaudron où bouillonne un espoir qui ne veut pas mourir... mais que la raison indique comme impossible.

Je n'ai pas de vie hors de ce clan. Il fait partie de moi comme je fais partie de lui... du moins je le croyais. Aujourd'hui le clan ne veut plus de moi. Les reproches qu'on me fait pour accéder au niveau d'implication qui donnerait du sens à mon existence sont tout aussi valables au seuil de ce clan qu'on ne m'a jamais vraiment accordé de franchir.

Je ne comprends pas...
J'essaie de me mettre à la place du conseil et d'entrevoir ce qui peut justifier ma mise à l'écart à leurs yeux... Je ne comprends pas. Je suis perdu face au mur blanc qu'on m'oppose, un mur de jugements à l'emporte-pièce indigne de ces amis en qui j'avais foi. J'étais tellement désireux de participer à l'élaboration de ces décisions portées ensuite devant tous. Je m'en faisais une joie et un vrai bonheur... Je m'en sentais l'énergie et même... la vocation.

Je me sens maintenant un paria.

Plus encore depuis que le seigneur Feare a interdit à quiconque de s'adresser à un prophète au nom du clan. Je n'ai plus le droit d'expression dans les espaces publics qu'ils occupent, eux, largement. Ca ne dérangera pas la plupart des LunArgents dont la vocation n'était pas de défendre la voix de la paix en place publique... mais je le ressens encore comme une entrave supplémentaire à ce que je rêvais de devenir depuis que je vous ai rencontré : un conseiller du clan lunargent.

A bientôt.
Votre filleul désespéré.

<HRP>A toutes fins utiles (et car visiblement il arrive que le doute plane) je rappelle le sous-titre de cette section Wink</HRP>


Dernière édition par le Ven 19 Mai à 12:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thoraïm
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 07/06/2005

MessageSujet: Re: Perdu.   Sam 20 Mai à 13:44

Au fond de la taverne, éclairé par une simple bougie. Un nain a la barde rousse penché sur feuille termine la lecture d'un écrit.

Crileloup,

De mémoire le clan n’a jamais dit qu’il ne voulait plus de toi. Qu’il ait été agacé par certaine facette de ta personnalité est une certitude. Mais le conseil n’a pas fait de jugement collectif sur ta personne. Alors de là à écrire que nous ne voulons plus de toi, il y a une marge a ne pas franchir.

Le conseil décide pour le bien du clan, il peut se tromper, mais il est impartial, chacun exprime son avis par sa seule voix. Le clan est une somme de personnalité de qualités et de défauts qui fait ce qu’il est. Le conseil est aussi cela. Aujourd’hui tu es encore Lunargent car tu portes en toi nos valeurs.

Je te rappellerai l’une d’elle, le respect de l’autre. Tu t’estimes lésé, tu t’estimes trompé et une somme de sentiments plus sombre que les autres t’aveugle sur ce qui fait que tu en oublies que tu es notre barde. Et chacun de nous reconnaît cela. Ce rôle ne te convient peut être plus, tu es sans doute lassé de porter un message que nous avons un peu délaissé, mais que nous portons encore dans nos cœurs.

Que vas-tu devenir ? Chaque être trace sa route. Toi aussi tu n’y fais pas exception Si tu penses avoir fini ta formation tu as bien de la chance mon Filleul. Chaque jour qui se termine j’apprend encore des choses de la vie. Chaque rencontre est une expérience. Chaque conflit apporte un peu plus de sagesse. Chaque erreur me fait encore grandir. Parfois il faut faire preuve d’humilité et un diplomate en a besoin pour garder son intégrité dans chaque crise. Tout comme le métier de barde s’il veut être entendu et non battu par le peuple et les rois.

Avoir un siège au conseil ou non ? Franchement en quoi cela peu mettre un frein à ta motivation de faire bouger les choses. Un engagement n’est pas lié à une place au conseil mais aux valeurs et à la sueur de tes actions. Certains de nos membres ont bien plus de pouvoir sur les êtres par leurs actions que par leur décision.

Le conseil est en train d’être renouvelé plusieurs noms ont été cité dont le tien. Oui ton nom n’a pas été retenu. Mais ce n’est pas pour autant que tu as été jugé en mal et le conseil a reconnu ce que tu nous as apporté. Pour ma part je me suis engagé à la sauvegarde du clan et de ses membres. Celui-ci est un subtil mélange d’êtres unis pour faire front commun contre les horreurs et les bêtises des êtres.

En te lisant je lis beaucoup de bêtises et pourtant j’ai du mal à croire que ton cœur se soit assombri à ce point. Il y a dans tes messages des insultes à ce que certains ont entrepris. C’est comme si tu avais oublié qu’avant nous le clan existait et qu’après nous il existera encore. Puisque tant qu’il y aura un conflit, un message ou une action de paix peut être entreprise.

Je ne sais pas ce que tu attends à présent, mais il ne sert a rien de ruminer dans ton coin, tu te fais du mal. Relèves la tête petit barde, la paix a encore besoin de toi.


Thoraïm ambassadeur du clan Lunargent.


Soucieux, il plit la lettre et va la glisser dans la boite a l'extérieur de l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Perdu.   Lun 22 Mai à 4:20

Quand il reçut la lettre de son parent, le barde eut une sueur froide. Longuement il la tourna et la retourna. D'un pas lourd il prit le temps de sortir de la cité industrieuse et de s'avancer dans la neige fraîche du petit sentier montant. C'était un lieu de sérénité où plusieurs fois déjà il avait retrouvé sa Nilianée ou sa soeur de coeur, un lieu synonyme de paix.

Lentement, du bout de ses doigts qui déjà s'engourdissaient, il brisa le sceau de son parrain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Perdu.   Lun 22 Mai à 11:17

De légères volutes de vapeur s'échappaient avec régularité dans l'air glacé de Dun Morogh, seuls signes visibles de son souffle presque arrêté. Le givre prenait sa barbe et ses doigts s'étaient depuis longtemps refermé sur cette missive qui lui avait mis du baume au coeur.

Le clan l'acceptait toujours. Ce sentiment de rejet qu'il avait éprouvé, aussi intense soit-il... son parrain l'assurait qu'il était faux. De sombres pensées l'envahissait, et le vieux Nain l'avait perçu. De toutes façons... il ne s'en était pas caché. Au plus noir de ses moments de dépit il les avait trouvés faux et manipulateurs, fourbes et mesquins, ne servant que leurs intérêts sectaires centrées sur quelques personnalités fortes qui craignaient pour leurs prérogatives. Le soudain retour de flamme du seigneur Feare le laissait perplexe. Qui était insincère ? Celui qui déclare ses envies, les motive et les expose, ou celui qui se dit las et indisponible mais s'avise soudain, quand la place est menacée, qu'il est finalement bien dans son fauteuil et y trouve un regain d'intérêt ?

Et après tout, qu'avait-il à y redire ? La réaction de ce dernier n'était-elle pas naturelle après tout ? Comment aurait-il réagi, lui, le barde, si un autre plus jeune, plein de fougue et d'envie s'était avisé de faire des propositions qui menacaient son siège empoussiéré ? Sans doute de la même façon. Et au final, si quelqu'un, directement ou non, avait un mérite, il se partageait bien entre les deux, l'un ayant redonné à l'autre le goût de s'investir, quand bien même le premier le payait par la frustration de n'avoir pas atteint son but.

Il avait été le pied dans la fourmillière, un parmi d'autres mais sans doute pas le moindre, et le clan s'en relevait plus fort. En celà il éprouvait de la fierté. Elle n'était pas encore suffisante pour faire passer la façon irrespectueuse avec laquelle les conseillers n'avaient même pas daigné faire savoir si ses propositions, enrichies par d'autres, avaient été étudiées. Ils avaient tout ignoré. Ils avaient "fait leur cuisine" et n'avaient même daigné faire savoir au seul candidat qui se proposait qu'il était écouté mais qu'on lui préférait d'autres. Ils avaient préféré le mettre devant le fait accompli. Il était facile d'y voir de la mesquinerie et de l'irrespect. Il préférait y voir simplement de l'aveuglement et de la fainéantise.

Mais ils avaient l'autorité et lui leur devait le respect et le silence s'il n'était pas d'accord devant une décision entérinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Perdu.   Lun 22 Mai à 11:18

Ca, ils ne l'avaient pas compris.

Ils auraient voulu qu'il parle... mais pour dire quoi ? Pour semer un trouble inutile dans la réunion devant une décision qui n'avait pas à être discutée ? A quoi bon ? Il n'était pas individu à faire l'esclandre. Il avait un problème personnel avec cette décision, à lui de le régler. Leur comportement était suffisamment explicite quant à l'indifférence qu'ils éprouvaient en regard de la façon dont il pouvait bien vivre les choses. Il était bien trop tard pour s'en inquiéter. Ils avaient décidé avec suffisance de lui laisser la pleine charge d'assumer leur décision sans même un regard... soit.

Il n'était pas d'accord, mais il ne se sentait pas en droit de discuter. Ils avaient, et le savaient, le devoir de prendre en compte le point de vue de chacun dans le cadre de leurs décisions. S'ils n'avaient pas juger bon de le faire... qu'avait-il, une fois de plus, à y redire ? Ils étaient la Main d'Argent, l'autorité suprême, et quoi qu'en dise Shaana qui prétendait le contraire, leurs avis n'étaient pas simplement des conseils. Ils étaient des ordres et ils avaient le pouvoir d'imposer leurs vues.

Oh, certes, il n'y avait pas eu d'appel officiel à candidature, on pouvait facilement lui opposer cet argument. Qui oserait le soutenir honnêtement quand il y avait eu deux nominations décidées dans le secret sous couvert d'urgence ? Et quelle urgence ? L'ennemi est à nos portes mais pas moins hier qu'aujourd'hui. Etait-on incapable de supporter quelques jours de délibérations communes quand on retardait l'examen de candidatures pendant parfois plusieurs semaines en ratant des opportunités souvent prometteuses ?

Ils n'étaient pas si à l'aise que ça finalement... Malgré lui le barde n'avait pas su simuler la bonne humeur. Certains, plus sensibles que d'autres, et précisément ceux qu'il attendait, l'avaient ressenti. Ils étaient venus vers lui en tentant de faire passer la pilule. Un peu tôt sans doute alors que son coeur était en pleine révolte. Mais il avait apprécié leur geste même s'il était bien trop tardif et ne lui laissait plus aucune chance de défendre son projet.

Enfin... il avait au moins un motif de satisfaction : Shaana avait accepté le poste secrètement ouvert. Il avait confiance en elle pour secouer un peu le cocotier et en faire choir les palmes mortes. On avançait aussi le nom de son parrain ou de sa propre filleule... Et ça encore ça lui mettait le sourire. Comme quoi les deux noms dont il aurait émis le souhait de s'entourer s'il avait été nommé avaient bien été identifiés. Il était triste que certains conseillers n'aient pas pris acte de leur manque d'investissement pour en tirer les leçons, mais il n'avait pas à en juger. Il aurait voulu un assainissement plus profond et une introspection plus sincère... mais était-elle finalement bien nécessaire ? L'avenir à court et moyen terme le dirait. Sans doute parviendrait-il à identifier un conseiller suffisamment à l'écoute pour porter et défendre pour lui devant le conseil ce qu'il aurait voulu porter et défendre lui-même.

Oui son coeur était envahi d'ombres. Ils voyaient de sombres entités se repaître de ses noirs sentiments. Il avait besoin de se purger. Une journée au pic des serres lui ferait du bien. Silence et introspection seraient ses armes pour se débarrasser du démon qui l'avaient envahi en se dissimulant dans son désir de bien faire pour le clan : il s'appelait ambition. A lui d'en éliminer la composante "personnelle".


Dernière édition par le Lun 22 Mai à 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Perdu.   Lun 22 Mai à 16:07

Une journée était déjà passée. Il l'avait passée à ressasser et maudire, maugréer, grommeler et se rebeller de mille-et-unes manières contre tout et n'importe quoi. Il n'en trouvait pas beaucoup qui aient grace à ses yeux.

Et puis au fil du temps et des tasses de thé... le soleil couchant et celui du petit matin le trouvèrent progressivement dans d'autres dispositions. La voix tranquille de Chylina, le regard doux de dame Illyanie le rassérénaient. Il avait plutôt bien dormi, bien mieux que la veille, mais peut-être était-ce surtout un effet de l'altitude ?

Une chose était sûre : il aimait ce clan et sans lui il ne trouvait plus le même goût à arpenter les Terres d'Azeroth. Quel message aurait-il porté ? Le même non ? Alors à quoi bon ces vélléités de tout plaquer ? Ca aurait servi à quoi ? Attrister sa petite soeur ? Peiner sa Nilianée, son parrain et sa marraine ? Mettre tout le monde mal à l'aise ?

Il ne voulait pas être ça. Il refusait d'être le vecteur de la mauvaise humeur et de la ronchonnerie et se sentait désormais le courage de remettre ce tabard qu'il avait maudit en ces heures sombres bien plus que depuis qu'il le portait. Il était silencieux. Un petit moment passa avant qu'une voix ne résonne dans une partie de son crâne. Ils étaient là, vivants et actifs : il les sentait. Et il sentait bien qu'il les aimait. A lui de les aimer comme ils étaient et non comme il aurait voulu qu'ils soient.

Encore une nuit tout de même... Il lui fallait faire le deuil complet de cette ambition que chaque mot amplifié par la magie du clan lui remettait en mémoire. Il allait falloir qu'il apprenne à aimer le clan de façon inconditionnelle et non pour ce qu'il pourrait lui apporter ou non, car ce n'était pas de son ressort.

Une fois encore il avait eu la stupide naïveté de s'investir au delà du raisonnable dans des choses qui ne dépendaient pas de lui. Et comme à chaque fois, il payait cette leçon au prix fort.

Il faisait froid ce soir là dans le vallon qui s'étendait devant lui. Mais ses yeux n'avaient plus la dureté de la glace qui l'animait le premier soir. Son regard courait comme une caresse sur les frondaisons, le puit de Lune et les hippogriffes : il les voyait de nouveau. Demain il irait chez sa mère : elle était à des lieues de tous ces ennuis et il aurait plaisir à se ressourcer auprès d'elle et lui parler encore de sa fille retrouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie publique :: La taverne de Bruuk-
Sauter vers: