AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Exil

Aller en bas 
AuteurMessage
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Exil   Lun 3 Avr à 20:31

Shaana regardait la pluie faire des ronds autour du bouchon de sa canne à pêche. Voilà des heures qu’elle fixait ce bouchon, sans réagir. Voilà des heures que l’appât mis au bout avait été mangé et que les poissons s’étaient échappés…

Elle était épuisée. Ses nuits étaient peuplées de tant de cauchemars que Shano et Chantelune la fuyaient.. Le vide laissé par Takaris lui donnait un sentiment d’impuissance et de solitude, que même Feare n’arrivait pas à combler.
Elle savait qu’elle devenait froide et distante, et qu’il avait du le ressentir. Il devait en souffrir… Elle ne voulait pas ça…

Les évènements de la veille tournoyaient dans sa tête. Elle prenait peu à peu conscience du monde qui l’entourait et des règles complexes qui régissaient les rapports humains. Rien ne l’avait préparée à ça… Sûrement pas la vie des loups ou des félins en tout cas…

Ca avait commencé avec la disparition de Gardhran. Elle avait bien remarqué son absence, mais après tout ce n’était pas la première fois, et elle n’était pas dans les secrets des Conseillers. Elle aurait pu poser des questions à Feare, mais elle ne voulait pas le pousser à révéler des choses qu’elle n’aurait pas du savoir.

Mais ce que Wimli avait annoncé ne laissait aucun doute. Gardhran était en danger.
Sa première réaction avait été de chercher Feare. Le mettre au courant, lui expliquer. Wimli refusait de donner le nom de l’humaine qui avait apporté ces informations. Elle espérait que Feare serait plus convainquant.

Peine perdue. Il avait disparu à Bois du Bucher. Shaana connaissait bien cet endroit maudit, même si elle en ignorait l’histoire. Elle éprouvait de la compassion pour ces êtres ordinaires, que la nuit changeait en créatures du mal.
Alors que le Clan craignait pour la vie de Gardhran, elle, elle avait peur du sort qui pouvait lui avoir été réservé…

Leur fouille du village s’était soldée par un échec. Et elle ne souhaitait pas traîner dans cet endroit la nuit. Si Gardhran avait été changé en une de ces créatures, il leur serait totalement impossible de le distinguer des autres. Comment reconnaître un loup d’un autre loup, alors qu’ils sentent comme des humains ?

Perplexes, Shaana et Feare étaient ressortis du village, sans que la chasseuse n’ait pu découvrir le moindre indice… Ses yeux se portèrent sur le Donjon d’Ombrecroc qui se profilait devant la lune. Elle eut un instant l’envie d’entraîner Feare à le fouiller, mais il était tard, et elle pouvait lire la fatigue sur son visage…

C’est à ce moment là, qu’elle entendit les mots d’Eronn. Par habitude, elle ouvrait toujours son esprit aux membres du Clan. Leur babillage incessant la fatiguait parfois, mais remplissait ses longues heures de solitude.

Un peu plus tôt dans la journée, Marcorel avait fait une remarque qui avait fait bondir Feare.. Apres tout, ça ne l’étonnait pas d’un nain. Leur franc parler qui la faisait souvent rire. Plaire au nain la flattait, et elle aimait la jalousie de Feare qui n’était, après tout, qu’une preuve de son amour pour elle…

Mais la remarque d’Eronn la pétrifia. Ses accusations infondées faisaient un brutal écho aux mots si durs de Takaris. Elle aurait fait des avances au nain… Elle n’avait jamais entendu quelque chose d’aussi absurde. Mais une fois de plus, elle se heurtait à quelque chose qu’elle ne comprenait pas.

Elle avait appris beaucoup de choses de sa rupture avec Takaris. Elle avait appris que partager son cœur était interdit. Tout au moins, qu’il n’était pas correct d’avouer ses sentiments.
Elle avait appris que montrer son amour, de quelque forme que ce soit, ou montrer qu’on apprécie quelqu’un, pouvait être interprété d’une autre façon lorsqu’il s’agissait de quelqu’un du sexe opposé.

Eronn venait d’appuyer les mots de Takaris. Elle n’était qu’une traînée…

Même si jusque là l’avis des autres ne l’avait jamais touchée, c’était la deuxième fois qu’un être qu’elle aimait la jugeait. La première fois, ça avait été le jugement de Takaris…
Shaana sentit son cœur se fermer et durcir comme de la glace. Les mots ressemblaient à une gifle, une de plus, que personne ne pourrait effacer…

Peut être parce qu’il avait senti le froid qui remplissait son cœur, Feare décida d’abréger leur séjour en forêt. Le retour à Ironforge fut rapide, et la fatigue aidant, le beau guerrier s’endormit presque aussitôt.

Elle ne trouvait pas le sommeil. Elle ne ressentait aucune chaleur entre ses bras. Shaana se leva sans un bruit, et se dirigea vers la taverne de Bruuk, déserte à cette heure tardive. Elle sortit son carnet, dans l’espoir que l’encre des mots repousserait la rage au plus profond d’elle même…

Elle aurait du se douter, que malgré l’heure, quelques piliers de comptoir du Clan ne manqueraient pas d’y passer.
Ca n’était pourtant pas le moment. Elle ne repoussa pas les excuses d’Eronn, mais la fureur l’habitait. Elle ne vit pas l’esprit tourmenté du jeune druide. Aveuglée par sa douleur, elle n’éprouva aucune compassion. Un instant, elle compris la rage qui avait poussé Takaris à aimer lui faire mal…

La fuite du druide la laissa de marbre… jusqu’à… son départ. Il avait quitté le Clan, parce que ses mots avaient dépassé sa pensée. Shaana ressentit un profond malaise, accompagné d’un sentiment d’impuissance et de culpabilité.

Une fois de plus, par son attitude, elle avait fait mal. Combien d’êtres aimés allait elle détruire par son inconscience ? Pour la première fois, la rage s’effaça d’elle même, laissant place a une peur profonde. Elle détruisait tout… Elle se détruisait en même temps. Combien de temps s’écoulerait il avant qu’elle ne détruise Feare ?…

L’air frais du gryphon n’effaçait pas son sentiment de culpabilité. A Menethil, le bateau était à quai… La fuite était peut être la solution. S’éloigner loin du monde, loin de tout. Retourner là où elle avait connu son premier bonheur, retrouver la paix, sans plus faire mal. Plus jamais…

En regardant la cote s’éloigner et disparaître, elle ouvrit son esprit au Clan que le jeune druide venait de quitter.

« Dites à Feare que je l’aime… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feare
MACHISTADOR
avatar

Nombre de messages : 1370
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: Exil   Mar 4 Avr à 10:32

Feare se leva brusquement de sa couche ne sentant plus la chaleur du corps de Shaana. A ce moment il entendit les pensées de sa douce.


-SHAANA ! Non ! Pas toi !

-Je te l'avais dit ... tu ne garderas jamais personne prés de toi.

L'elfe attrapa ce qu'il pouvait et sauta sur le premier griffon, bousculant un nain qui faillit se retrouvait dans la lave de la grande forge.
Bougon comme ses congénéres le nain tenta d'apostropher la tornade elfique, mais le regard de ce dernier le figea sur place.


-Oui .... oui ! laisse moi remonter ! Libere moi ! LIBERE TA RAGE !

-LA FERME !

C'est la tête entre les mains que l'elfe roula sur le sol de Menethil à l'atterissage de sa monture.
Il était arrivé trop tard ... il ne pouvait que ragardait l'horizon les yeux pleins de larmes, muet, attendant le prochain navire.

_________________
Feare El machistador !
Alias "Le guerrier au chapeau".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Exil   Ven 7 Avr à 19:13

Une espèce de gnome pénible venait de troubler sa tranquillité.
Sortit de nulle part, il n’avait rien trouvé de mieux que de se pendre au bout de sa ligne, la faisant céder sous son poids, et faisant fuir, sans nul doute, tous les poissons alentour pour plusieurs heures.
Non content d’avoir troublé sa paix, voilà maintenant qu’il la saoulait de son babillage incessant….

« Shaana où es tu ? »

La voix alarmée de Feare résonnait dans son esprit. Il lui manquait tellement… Elle sentit sa détermination fondre comme neige au soleil…
Le voir, encore. Voir son sourire, voir les flammes dans son regard, sentir la douceur de ses mots, comme une caresse…

Elle soupira… De toute façon, son refuge n’avait été ignoré que peu de temps. Crileloup l’avait pistée et trouvée, et décidé de s’incruster. Il avait même amené Edwinea. Demain il amènerait sans doute le reste du Clan, ou qui voulait bien venir, et Feathermoon finirait par ressembler à une assemblée de Lunargent.

Et puis la quiétude des lieux n’était que relative. Avec la flambée des prix des poissons aux huiles rares, la recrudescence des pécheurs avait transformé ce havre de paix en une véritable halle aux poissons…

Le gnome n’en finissait pas de papoter. Comment avait il dit s’appeler déjà ? Ziggy… Un moulin à paroles à la chevelure rose et au zozotement rigolo, qu’elle aurait pu trouver attachant dans un autre moment…

« Ou es tu ?! »

Elle sentait la présence de Feare, si proche, qu’elle parvenait presque à en respirer son parfum. Il l’avait rejoins. Elle aurait aimé se jeter dans ses bras, s’abandonner à ses baisers, sans plus penser, sans réfléchir à rien d’autre. Elle oubliait presque sa peur de le blesser, sa peur de faire souffrir, qui l’avait poussée à fuir. Raaaaahhh ! Si ce gnome n’avait pas été aussi collant !

Elle s’éloigna avec Feare.
Comme Cril la veille et l’avant veille, comme Edwinea, elle savait qu’il était là pour la faire revenir à de plus saines dispositions. Elle n’était pas convaincue que ca soit la meilleure idée.
« On apprend de ses erreurs » avait dit dame Edelween… Sans doute, mais combien d’erreurs devait elle encore commettre pour espérer ne plus jamais voir que le bonheur et la paix dans les yeux de ses proches ?

« Reviens moi »

Les mots de Feare, si doux à son cœur, firent fléchir les derniers remparts. Comment aurait elle pu résister à une telle demande ? Elle se sentait si désarmée face au grand guerrier, face à ses gestes d’amour si maladroits, face à la tendresse de son regard ?…
Comment aurait elle pu lui faire mal, en tentant justement de l’épargner ?…
Comment aurait elle pu le laisser seul, face aux tourments qui agitaient le Clan ?…

Gardhran disparu. L’épée maudite livrée à elle même quelque part sur les terres d’Azeroth… Tout ceci était plus important que les questions qu’elle se posait aujourd’hui. Aider Feare à porter son fardeau. Aider Feare à ne plus être seul…

Laissant de coté les inquiétudes qui lui martelaient l’esprit, elle se laissa glisser entre ses bras, s’abandonnant à lui, au pied de cet arbre, abri et seul témoin de leur amour…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie publique :: La taverne de Bruuk-
Sauter vers: