AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Vent tourne...

Aller en bas 
AuteurMessage
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Le Vent tourne...   Jeu 9 Mar à 5:35

Shaana regardait la neige s’étendre à ses pieds, par delà les montagnes d’Ironforge. Elle avait laissé Shano filer, avec un pincement au cœur. Il la boudait. Il n’aimait pas les sentiments conflictuels qui bouleversaient son esprit.

Quiconque aurait l’observée en cet instant, n’aurait vu qu’une jeune elfe à l’air calme, le regard perdu dans le vague par delà la lisière de l’horizon.

Mais elle avait envie de hurler.
Hurler le bonheur qui l’étouffait, la joie de cet instant magique qu’elle venait de vivre, la plénitude de ce moment unique qu’elle savait si précieux.
Hurler la rage qui l’habitait, qui faisait d’elle une traîtresse, une moins que rien, qui avait trahi la confiance d’êtres qu’elle aimait.

Et pourtant, pour rien au monde, elle n’aurait pu regretter son geste, elle ne serait revenue en arrière.
Elle savait que ce moment viendrait, un jour où l’autre.
Elle savait que sa vie changerait, et qu’elle devrait accepter son Destin.
Elle savait qu’elle allait faire du mal et avoir mal.

Au loin, un loup hurla.
Elle pensa à Isnarel, que Feare appelait Petite Louve.
Elle n’avait pas coupé son lien avec le clan. Peut être cette pensée déclencha t elle les paroles d’Isnarel…


« Isnarel sait »

Shaana sourit. Elle aimait cette façon que la jeune druide avait de concevoir la vie, sans retenue, libre comme le vent.
Sans doute était ce la meilleure façon de vivre….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CrileLoup
Flodeur pas beau ! Booooo !


Nombre de messages : 971
Date d'inscription : 31/08/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Jeu 9 Mar à 11:54

Ca faisait un moment qu'il se doutait. Sa soeur aussi l'avait bien décelé, et ça leur faisait mal d'avance à tous les deux. Enfin... à lui surtout. Il allait y avoir du mouvement, peut-être des pleurs, sans doute des grincements de dents...

Enfin, la vie d'un clan, ou d'une si grande famille, c'était ça aussi. Il faudrait être présent pour ceux qui souffrent, ceux qui le disent autant que ceux qui ne le diraient pas, plus peut-être encore pour ces derniers. Et surtout, surtout, il faudrait préserver l'essentiel et éviter que de trop profondes déchirures ne viennent ruiner l'agréable ambiance qui faisait leur richesse.

Il était fier de son clan et il comptait bien le rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Ven 10 Mar à 19:48

Deux nuits qu'elle dormait seule, au coeur de la forêt. Voilà des années que ca ne lui était pas arrivé. Elle avait toujours eut, au moins, son compagnon félin pour la réchauffer et assurer sa sécurité.
Shano la boudait toujours. Elle savait qu'il en serait ainsi tant qu'elle n'aurait pas calmé le tumulte de son coeur.

Les premiers rayons du soleil l'avait tirée de sa torpeur. Elle dormait mal, et la fatigue se lisait sur son visage.
Elle avait suffisament élevé ses barrières mentales pour empêcher tout contact avec Takaris, mais elle savait qu'elle allait devoir l'affronter, qu'elle allait devoir lui dire.

Elle repoussait ce moment au maximum. Son coeur batait trop vite pour être encore capable d'affronter son Destin. Elle avait rompu le pacte.
Elle avait remis en cause la promesse qu'ils avaient échangé, elle avait trahi le lien qu'ils avaient tissé.

Et pourtant, dans son coeur vibrait une douce musique, remplie d'amour et de tendresse, qui la laissait rêveuse.

A la lumière du jour, elle prenait pleinement conscience de son acte et de ses conséquences. Aujourd'hui, plus que jamais, elle enviait l'insouciance de Shano, et la simplicité de ses sentiments. Pas d'interdit, pas de haine, une liberté simple, dénuée de toute barriére où le mal n'existe pas.
Une liberté qu'elle avait connu autrefois, et à laquelle elle avait renoncé, par choix.

Et aujourd'hui, retrouver cette liberté et cette insouciance, lui faisait peur et lui faisait mal.
Isnarel avait sans doute raison.... Le mal est au coeur de l'amour...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Larmes de sang   Sam 11 Mar à 18:29

Frapper, encore et encore.
Regarder le sang gicler avec délectation.
Savourer la jouissance de l’agonie du monstre. L’ours s’effondra…
Elle essuya le voile rouge devant ses yeux et chargea le loup qui lui barrait l’accès à la route…

La douceur du regard de Feare n’effaçait pas la douleur qu’elle venait de ressentir. Elle avait regardé Takaris s’éloigner et disparaître sur la route en sachant que c’était la dernière image qu’elle n’aurait jamais de lui.

Ses mots résonnaient encore à ses oreilles. Des mots durs, implacables, sans pitié. Des mots qui la jugeaient, qui la détruisaient au fur et à mesure qu’ils étaient prononcés.

Elle savait qu’elle l’avait perdu dès lors qu’il s’était présenté devant eux. Le sourire de Feare s’était effacé, la panique avait remplacé le sentiment de bien-être qui enveloppait Shaana quelques instants auparavant. Elle avait lu la haine, le mépris, dans les yeux de Takaris. Il aurait pu tuer Feare en cet instant. Il était armé pour, le guerrier, lui, ne portait qu’une simple tenue de ville.


Un loup de moins…
La route s’enfonçait au cœur de la forêt de Feralas. Juste là, devant elle, se dressait le camp de la Horde : Camp Mojache…
L’orc eut a peine le temps de réagir. Juste celui de donner l’alerte. Sa lame s’abattait sans pitié, sans haine, déversant juste sa rage qui l’aveuglait…

Elle avait retrouvé Takaris au bord du lac du Lit d’Helm. Assis dans une vieille barque prise dans les eaux gelées, il l’attendait. Il savait qu’elle viendrait, malgré son appréhension, malgré la douleur qui brisait son cœur.
Les yeux perdus dans le vague, il refusait de croiser le regard de Shaana. Elle savait que les mots, les explications, les excuses seraient inutiles. Elle lisait déjà le rejet, le mépris. Elle essaya…


Trois. Les corps gisaient au sol dans une flaque de sang. Elle frappait, sans réfléchir, sans regarder. Elle tuait. Des larmes de sang l’aveuglaient. Elle ignorait si c’était son sang, ou celui des orcs, elle ne ressentait ni la peur, ni la douleur physique. Les images d’un passé perdu dansaient devant ses yeux…

Le pli amer sur le coin de sa bouche la paralysait. Elle ne trouvait pas les mots pour expliquer son geste, elle ne savait pas exprimer ses sentiments. Elle n’avait pas appris. Elle aimait, et aujourd’hui cet amour était une faute, qui lui ferait perdre une partie de son âme, à tout jamais.

Les mots de Takaris la heurtait. Elle sentit quelque chose se briser en elle. Elle savait qu’elle ne serait plus jamais la même. Parce qu’elle savait l’avoir perdu, elle toucha une dernière sa peau. Le bout de ses doigts parcouru son visage, pour ne jamais oublier, pour garder gravé au fond d’elle même l’image de celui qui aura été son premier amour, celui qui lui avait appris la vie des hommes, celui qui avait été son guide, celui qui lui avait appris l’amour.

Elle garderait au fond d’elle un amour profond, informulé, pour cet elfe qui avait su lui donner tant de tendresse…
Feare l’avait rejoint. Dans cette épreuve, il refusait de la laisser seule. Mais la forêt l’appelait, elle devait partir, elle le savait, fuir loin, très loin, de toute civilisation, avant que la rage ne l’emporte.


La rage animale la saisit alors qu’elle galopait vers la lisière de Feralas. Ses yeux s’ouvraient maintenant sur le carnage qu’elle venait de faire, sur les morts qui gisaient dans une marre de sang à ses pieds. Elle sauta sur le dos de son tigre, et s’enfuit, le plus vite possible, avant que le reste du camp ne lui tombe sur le dos.

La rage retombée, les larmes reprenaient leur place, laissant des traînées brillantes sur ses joues couvertes de sang.
La paix du sommet des Colosses Jumeaux n’effaça pas le tumulte de son cœur. A genoux dans l’herbe couverte de rosée, elle caressa la place qu’avait occupé Takaris, il y avait de cela si longtemps, alors que leur amour n’était pas encore né.

L’aube se leva su une petite elfe couverte de sang, roulée en boule sur le bord du lac, les doigts enfoncés et crispés dans l’herbe tendre printanière. Loin dans la forêt, un tigre blanc gémissait, son cœur pleurant à l’unisson de celui de sa compagne, que lui aussi avait rejetée….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gry
Membre qui prend des vitamines
avatar

Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 12/10/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Dim 12 Mar à 2:21

(c'est triste Sad Sad Sad mais c'est superbement bien écrit Smile Smile Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takaris
Etre vivant


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Mer 15 Mar à 11:24

La torche s'écrasa mollement sur les draps encore froissés du lit qu'ils n'avaient pas partagé ce soir là.

Elle l'avait fait.
Il l'attendant depuis des mois, il s'y attendait mais ne voulait y croire.
Ils s'étaient donnés la vie... quelques mots, un regard, et le pacte était né.

Elle avait tout repris.
Déchiré ce qu'il lui avait confié.
Loyauté, fidélité, confiance, engagement.

Les flammes emportaient leur demeure, avec elles disparaissait le symbole de leur union, avec elles grandissait sa rage.
Tendresse grondait. Dans ses yeux la même détermination farouche que dans ceux de son maître.

Peu a peu, celui qu'il était devenu s'envolait, comme autant de cendres portées par le souffle chaud du brasier.
Le calme, la pondération, faisaient place a la rage et l'excès.
La civilisation laissait place de nouveau a la nature, l'humanité a la bestialité, l'agneau au loup.

Les yeux de l'arc d'os qu'il portait de nouveau brillaient comme jamais, le sang allait de nouveau couler.

Le pacte avait été brisé, et avec lui le sens d'une vie.
Une vie qui lui plaisait, qui l'apaisait, le tempérait.

Il respectait les choix qu'elle avait faits, sa lutte, sa cause.
Il pensait qu'elle accepterait les siens.

Mais elle avait trahis.

Il pensait qu'il pouvait lui confier sa vie.
Il pensait que sa parole était d'or.
Il pensait qu'elle lui parlerait.

Mais elle avait trahis.

La nature n’avait qu’une règle, chaque action, entraîne une réaction.
Elle allait devoir se préparer à recevoir celle la tempête de son battement d’ailes.


Dernière édition par le Mer 5 Avr à 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takaris
Etre vivant


Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Mer 15 Mar à 11:39

Il l’avait vu.
Avec lui.
Ce chien. Fidèle bâtard, plus hypocrite que jamais.

Il avait proposé de payer de son sang le prix de la trahison, imbécile.
Pas avant que ce soit dans son ventre que j’aille le chercher, quand ils porteront tes enfants, était la première réponse a laquelle avait pensé Takaris.

Elle lui avait parlé… paroles vides de sens qui s’abîmaient contre son cœur à la dérive.
Elle ne regrettait rien, ne changerait rien, irait le rejoindre dès qu’il aura tourné la tête.

L’immonde porc avait même tenté de le surveiller … plus puant qu’une réprouvée, Takaris l’avait immédiatement sentis, il avait même tenté de se camoufler dans les ombres… Ridicule tentative… Pour qui le prenait-il ?

Elle l’avait rejoins, comme prévus, le froid heureusement gelait les larmes qu’il ne pouvait contenir.

Shaana … adorée et adorable Shaana.
Comment pouvait-elle ? Après avoir tout fait pour qu’il n’en approche aucune autre alors qu’il n’y avait qu’elle, dans son cœur comme dans son âme.

Shaana… loin de l’automne c’est l’hiver qu’elle était devenue, le froid qu’il éprouvait au plus profond de son être n’était causé que par elle.

Shaana… elle qui l’avait nourrit plus efficacement que milles soleils d’été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feare
MACHISTADOR
avatar

Nombre de messages : 1370
Date d'inscription : 30/04/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Mer 15 Mar à 13:22

Il l’avait sentit venir.

La rage était devenu une odeur familière … compagne de longue date.

Il ne connaissait que trop bien la soif de sang qui habitait cet elfe.

Il savait ce qu’il voulait faire …

Impossible de le raisonner.

Il voulait tuer.



Comment la protéger elle ?

Comment éviter qu’il n’étanche cette soif dans le sang de celle qu’ils aimaient ?


Soudain, l’évidence … il fallait faire ce qu’il avait toujours fait …

Attirer l’attention sur lui afin de la protéger Elle, son amour … leurs amour.

Lui était prêt à partager cet amour, mais Takaris ne l’entendait pas ainsi.

Il n’avait oser s’unir avec son aimée par respect. Mais le méritait il ?

Lui se devait de lui offrir ce respect, respect que son « rival » n’accordait qu’à sa soif de vengeance.


Devant la rage aveugle de Takaris, Feare se sentait triste.

Il en venait à se détester. Comment avait il osait prendre à ce jeune elfe son amour ?

Quel monstre était il ?

Il se devait de payer … il proposa d’apaiser la rage de Takaris par son sang.

Il essuya un refus.


Il devait procéder autrement, il devait « l’insulter » …. L’énerver … devenir sa proie.

Il pourrait se protéger … mais il savait bien que le chasseur ne l’attaquerait pas de front.

Il voudrait le détruire sans le tuer, détruire son Aimée comme Feare avait piétiné son amour.

Sans dire mot, Feare restait à distance, se faisant remarquer espérant que Takaris n’oserait porter la main sur Shaana le sachant là.
« Chien ! », ce mot était plus tranchant que n’importe quelle lame … c’était donc ainsi qu’il le voyait…

Soit, le guerrier acceptait l’insulte, comment aurait il pu faire autrement ?



Takaris parti, le guerrier découvrit les ruines qu’il avait laissées dans le cœur de Shaana.

Dans sa rage aveugle il avait détruit ce qu’ils avaient fait naître ensemble.

Sa culpabilité s’évanouit à la contemplation du champ de ruines que ce monstre avait laissé dans ce formidable sanctuaire.

Comment avait il osé ?
Pourquoi ?!

Silencieusement, Feare jura de s’opposer à ce monstre … même s’il devait le tuer pour cela.

_________________
Feare El machistador !
Alias "Le guerrier au chapeau".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Mer 22 Mar à 5:38

« Pourquoi ? »

Sa question ressemblait à un poignard enfoncé dans le cœur de Shaana.
Oui, pourquoi ? Pourquoi avait elle tout gâché ?
Pourquoi n’avait elle pas compris à quel point il l’aimait, à quel point elle allait lui faire mal.
Pourquoi n’avait elle pas su qu’aimer Feare la ferait tant souffrir, tant regretter Takaris.

Du haut du rocher, elle regardait l’eau jaillir du barrage de Formepierre. Encore un endroit qu’elle n’aurait jamais vu sans lui. Encore un instant de beauté qu’il avait voulu partager avec elle, sans le lui dire, juste en lui montrant…

Le soleil brillait haut dans le ciel. Il éclairait le visage pâlit de Takaris, faisant danser de petites lucioles dans ses cheveux en bataille. Elle le trouvait plus adorable que jamais. Plus attachant. Elle avait envie de se blottir au creux de ses bras, refermer cette blessure qui les tenaillait tous les deux, fermer les yeux sous ses baisers pour oublier la faute, oublier les erreurs. Oublier…

Mais il n’était pas là pour effacer le passé. Pas là pour pardonner. Pas là pour l’aimer.
Il restait froid, distant, imperturbable. Elle sentait pourtant sa douceur, toujours présente, cachée au fond de son regard. Il voulait juste une réponse à sa question.

« Pourquoi ? »

Elle ne savait pas exprimer ses sentiments. Elle ne savait pas lui expliquer qu’elle n’avait pas vu le mal dans son acte, juste une réponse à ses sentiments. Juste un baiser échangé…
Les mots sonnaient creux. Ils n’avaient pas de sens, pas d’âme. Elle sentait le fossé se creuser, son amour s’enfuir… Elle aurait voulu le retenir, déverser en lui tout cet amour, toute cette tendresse qui n’appartenait qu’à lui. Elle aurait voulu le lui dire. Mais elle ne connaissait pas les mots…

Et il était trop tard. Il s’enfuyait déjà.
Shaana resta un instant encore, seule, perchée sur le rocher. Le soleil printanier commençait à réchauffer les pierres. Elle s’allongea sur la pierre tiède, posant sa tête sur l’emplacement que Takaris avait occupé un instant auparavant. S’imprégner de son odeur… une fois encore.

Elle ne quitta l’endroit que lorsque l’ombre de Grim Batol lui cacha le soleil. Le soleil rouge qui se couchait sur les Paluns se reflétait dans la rivière, comme la cascade de sang que Takaris s’apprêtait à verser…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Mer 22 Mar à 6:04

Elle dormait mal. La fatigue se lisait sur son visage. Ses traits tirés, sa pâleur, ses yeux rougis, tout son être exprimait sa souffrance et sa peine.
Une fois de plus, elle venait de rendre son dernier repas. Elle s’en moquait, elle n’avait pas faim. Elle ne mangeait que pour garder suffisamment de force pour bander son arc.
Elle plongea la tête dans l’eau froide de la Verdantis...

La fraîcheur de la forêt lui faisait du bien, elle avait besoin de sentir encore l’odeur de la mousse sur les arbres, l’odeur de la terre humide dans laquelle on enfonce les doigts, l’odeur des feuilles mortes de l’hiver qui font naître les jeunes pousses du printemps.

Shano ne la quittait plus que la nuit. Il avait cessé de bouder, du moins en partie, depuis qu’il avait senti, ressenti, ce qui grandissait dans le cœur de son amie.
Elle savait qu’il rejoignait Takaris et Tendresse. Surtout Tendresse. Peut être la lionne avait elle enfin cédé à ses avances.

Les affres de la douleur avait éloigné Shaana de son tigre. D’instinct, elle s’était retranchée loin du monde, loin de tout, loin de ceux qu’elle aimait, pour ne pas leur faire subir le spectacle des ruines qui l’habitaient. Pour tenter de trouver la paix dans la solitude.
Comme autrefois…

Assise dans l’herbe tendre au bord de la rivière, le dos appuyé contre un rocher, elle se laissait bercer par le souffle du vent. Couché à ses côtés, la tête sur son ventre, Shano ronronnait.
Elle ferma les yeux pour écouter battre son cœur et lier son esprit à celui de son tigre, pour se laisser guider vers ce qu’il lui montrait.

Elle sentait Takaris en elle, au fond d’elle même. Il était là, vivant, présent, il faisait partie d’elle, il grandissait en elle. Tout son être envoya un flot de tendresse et d’amour vers cette présence, vers cette partie de celui qu’elle aimait, qu’elle aimerait toujours.
Vers cette part de lui, qu’il ne pourrait jamais lui prendre, jamais lui voler.

Et pendant un instant, elle sourit….

Elle devait le leur dire. A tous les deux. Ils devaient savoir…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Jeu 23 Mar à 4:23

La gifle l’atteignit brutalement, alors qu’elle ne s’y attendait pas. Ses yeux, agrandis par la surprise, se remplirent de larmes, alors qu’elle portait la main à sa joue, plus par réflexe que sous l’effet de la douleur.

« Ainsi, voilà tout ce que ça t’inspire… »

Elle lisait la colère dans les yeux de Takaris. Elle le connaissait trop pour ignorer ce qu’il devait penser en cet instant.
Comment osait elle se présenter devant lui, pour lui apprendre une telle nouvelle, pour lui faire croire qu’il était concerné, alors qu’un autre l’avait souillée… Elle n’attendit pas que les mots viennent la salir, que leur tranchant coupe court, une fois de plus, à leur conversation…

« Moi je ne sais rien. Shano sait. Il a sentit. Il dit qu’une part de toi grandit en moi, vit en moi… Les animaux sentent ces choses là, bien avant nous… »

La surprise et le désarrois se mêlaient maintenant dans son regard. Pour la première fois, Shaana le vit hésiter, douter, perdre son implacable confiance en lui. Elle nourrit l’espoir, un instant, qu’il offrirait un père à son enfant, qu’il lui offrirait son père… Un instant seulement… Un bref moment…

Son visage se fit plus doux. Son ton plus résigné. Il avait déjà fait un choix. Un choix irrévocable.
Il ne verrait pas grandir son enfant. Il ne le verrai pas naître. Il ne connaîtrait pas la douceur de son rire, ni l’odeur de sa peau. Il lui offrait l’absence. Une absence que nul autre ne saurait combler. Une absence que seule sa mère tenterait d’adoucir par les souvenirs…

Il avait choisit d’oublier. Ceux qui lui feraient boire la potion d’oubli étaient déjà en marche. C’était fini…

Il allait oublier son passé, oublier son enfance, ses premières amours…
Oublier Shaana, leur amour, leur complicité, leur tendresse, leurs souvenirs communs.
Oublier les lieux que seuls leurs pas avaient foulé, oublier les beautés de ce monde que leurs yeux émerveillés avaient contemplé ensemble…
Oublier cet instant si pur, où il lui avait appris l’amour, où leurs lèvres s’étaient scellées en un pacte éternel, où leurs corps s’étaient unis pour ne faire plus jamais qu’un…
Oublier sa douleur et ses pleurs, oublier sa haine et sa souffrance, oublier la trahison de celle qui avait rempli sa vie…
Oublier cet enfant. Son enfant…

Le désespoir envahi Shaana. Elle ne voulait pas ça. Pas ce Destin pire que la mort.
Pas l’image de cet être tant aimé qui ne la reconnaîtrait plus.
Il restait peut être un espoir… Elle devait trouver Edelween…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Jeu 23 Mar à 4:27

Feare la regardait tendrement. Pourtant, elle savait que ce qu’elle venait de lui apprendre n’était pas une chose facile à accepter.

Mais il acceptait tout. Il la prenait telle qu’elle était, avec ses défauts, avec son amour fragile, avec l’image de Takaris qu’il devrait accepter toute sa vie. Il se pliait à tout.

Elle avait vu l’ombre un instant envahir son visage, le silence pesant suivre les mots qu’elle venait de prononcer. Et puis il avait sourit timidement. Il avait accepté. Il l’avait accueillie entre ses bras, elle et son passé, pour en faire leur futur. Il acceptait l’enfant…

Il acceptait son désarrois, sa douleur. Il acceptait qu’elle pleure Takaris, que ses pensées se tournent vers lui. Il aurait même accepté de la perdre, de la rendre à son chasseur, pour apaiser ses tourments.

Il avait aussi ses propres démons. Son amour pour Melynn n’était pas éteint. Son absence prolongée, le manque de nouvelles, leur futur incertain, les mêmes décisions, les mêmes choix à faire, les déchirements, la peine… Lui aussi connaîtrait tout ça…

Shaana le regarda avec les yeux remplis d’amour et de reconnaissance. Comment un être si tendre, si doux, si gentil, pouvait il dire qu’il avait été autrefois un monstre ?
Comment un être si calme, qui acceptait avec une telle résignation le destin qu’elle lui imposait, pouvait il penser un seul instant que ces sentiments n’aient un jour pas fait partie de son être ?

Sa douceur, sa tendresse, lui faisaient oublier les cauchemars qui la hantaient. Elle se noyait dans son regard, flottait sur le souffle de ses lèvres, s’embrasait dans les flammes de son amour. Il était son présent, celui qui avait ravivé le feu de sa passion, celui qui allait guider ses pas hésitants pour reconstruire sur les ruines du passé, pour la faire renaître de ses cendres…

Il serait peut être son futur….

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Mar 28 Mar à 18:38

La nuit était étrangement calme. Trop calme après la fureur qui venait de se déchaîner.
Les choses s’étaient enchaînées tellement vite…

L’arrivée de Takaris, interrompant une phrase de Feare dont elle aurait aimé connaître la fin, jetant une ombre sur le mariage de Kaleban, occultant la fuite d’Isnarel…

Le combat, rapide mais violent, des deux êtres qu’elle aimait le plus au monde…
La défaite de Feare, son air contrit, les mots durs de Takaris, son ton ironique et amer, les blessures toujours plus profondes qu’il lui infligeait…

Assise au bord de la rivière, elle attendait que le rythme de son cœur s’apaise. Elle avait rejeté Feare ce soir… Elle avait peut être été un peu dure. Trop dure face à la douceur qu’il lui apportait, face a toute cette tendresse qu’il voulait lui donner.
Mais elle avait besoin d’être seule. Besoin de pleurer son amour perdu, besoin de laisser ses larmes couler sur celui qui allait bientôt l’oublier…

Comment aurait elle pu faire supporter ce spectacle à Feare. Pleurer dans ses bras sur l’amour perdu d’un autre. Pleurer en ayant envie d’être dans les bras de Takaris… Non, elle ne pouvait pas lui faire ça, elle n’en avait pas le droit. Elle devrait faire son deuil et porter sa souffrance seule…

La nuit était bien avancée. La proximité de la ville lui pesait, l’appel de la foret se faisait sentir. Elle se dirigea vers l’auberge pour passer des vêtements plus simple avant de rejoindre Chantelune au cœur de la foret.

« Tu sens…Lui. »

Il était là. Accoudé à une table, penché sur une lettre qu’il écrivait, dans l’auberge déserte. Il avait parlé sans même relever la tête. Shaana hésita à s’avancer. Elle avait peur des mots durs comme ceux qu’il avait prononcé quelques heures auparavant, peur de voir ses blessures s’agrandir encore, peur de croiser un regard où brille la haine.

Elle s’approcha cependant, et s’agenouilla, comme autrefois, à ses cotés. Elle était fatiguée. Elle ne parvenait plus à lutter pour trouver la force de refermer ses blessures. Elle regarda, écouta, celui qu’elle aimait, profitant de cet instant, qu’elle savait être le dernier, s’imprégnant de son odeur, de la douceur de sa main sur la sienne, qu’il n’avait pas retiré…
Il y avait tant de choses qu’elle avait envie de dire, tant de questions qu’elle ne poserait jamais…

« …pourtant aujourd’hui, tu aurais du me détester… »

Ses mots résonnaient dans sa tête. Quel gâchis… Tant de blessures, tant de larmes versées.
Il avait tenté de briser son amour, pour qu’elle se détache de lui, pour qu’elle aussi puisse oublier. Comment aurait elle pu ? Comment avait il pu croire qu’il pourrait briser ainsi tant d’amour, tant de souvenirs, tant de douceur perdus ? Comment pouvait il croire qu’elle pourrait oublier ? Qu’elle voudrait oublier…

Elle le regarda monter les escaliers de l’auberge, le cœur serré. La peine l’envahie comme la morsure d’un serpent…
La dernière image…
La dernière fois…

Alors que la forêt de Feralas se refermait sur elle, elle laissa son esprit effleurer celui de Takaris, comme une caresse, à peine perceptible, dans l’attente de l’instant où il se fermerait définitivement à elle…

« Adieu mon amour… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shaana
Lady flood !
avatar

Nombre de messages : 1694
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   Jeu 30 Mar à 18:06

Shaana s'éveilla brusquement.

Dehors, la tempête faisait rage. Le Berceau de l'Hiver n'était plus qu'une immense tourmente de neige.

Feare dormait profondément, la serrant contre lui comme s'il avait peur qu'elle lui échappe encore.
Hier soir, il l'avait juste prise dans ses bras, sans chercher à obtenir plus, lui offrant simplement sa chaleur et sa tendresse, ressentant peut être que cette nuit n'était pas comme les autres...

Les yeux grands ouverts sur les ténèbres de la nuit, Shaana laissa ses larmes couler silencieusement.
L'esprit de Takaris venait de lui être fermé. Il l'avait oubliée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Vent tourne...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Vent tourne...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie publique :: La taverne de Bruuk-
Sauter vers: